Organ donation.
The gift of life.

Symposium pour Transplantiertées 2019

Le Symposium pour Transplantates aura lieu le 9.11.2019 au CHUV à Lausanne. Les thèmes seront communiqués au printemps.

Symposium pour Transplantés 2018

Le 10 novembre 2018, sous la direction de Marcel Steiner, l’AST, la SSPIR, la SVBST et NOVARIA ont accueilli pour la 14e fois les transplantés et leurs proches à Berne. Une fois revigorés avec de la tresse au beurre et du café, les participants se sont réunis dans l’auditoire Ettore Rossi. 

Après une brève information de Swisstransplant sur le nouveau registre de donneurs et sur l’état d’avancement de l’initiative, le Dr Sonja Beckmann commente le sigle STCS. La recherche n’est pas une fin en soi mais sert à vérifier les étapes franchies et celles à franchir. C’est ce qui donne son sens à la recherche.
savoir de plus

Le Prof. Nicolas Müller, infectiologue, explique que la personne transplantée traverse trois phases au cours desquelles apparaissent des infections soit spécifiques de la transplantation soit générales. Celles-ci peuvent être mieux évaluées et combattues grâce à l’étude de cohorte.
savoir de plus

Le Dr Brigitta Danuser souligne l’importance de l’intégration professionnelle après une transplantation. Elle démontre que les patients qui n’exercent plus d’activité professionnelle avant la transplantation rencontrent de grandes difficultés à retrouver un emploi après l’intervention. Dans tous les cas, la réintégration demande une certaine souplesse de la part de l’employé, une formation adaptée au poste visé et de la persévérance.

Madame Hanna Burkhalter, Dr sc. med., traite de la recherche sur le sommeil et, à l’aide de tableaux et de graphiques, développe l’importance du sommeil, les effets des troubles du sommeil et propose une approche pour lutter contre l’insomnie. La notion de pression de sommeil évoquée pendant l’exposé marque particulièrement le rédacteur du présent rapport.

Le buffet de midi est certes l’occasion de reparler de la conférence mais il permet aussi de bavarder avec ses connaissances, de partager joies et soucis et bien entendu de soigner ses papilles.

Le Dr Sonja Beckmann reprend la parole après la pause et présente le comité consultatif des patients. Ce dernier a pour tâche d’évaluer l’importance des projets de recherche et de contribuer à ce que la recherche profite aux patients. 

En parlant du vieillissement de la société, le Dr Oliver Mauthner n’énonce rien de nouveau. Mais la fragilité liée à l’âge n’a guère fait l’objet de recherches. Derrière le sigle GERAS se cache un fantastique domaine de recherche.
savoir de plus

Pour conclure, la doctorante Lynn Lepla présente le passionnant projet SMILe. Il s’agit d’une application avec laquelle le patient saisit ses données. Si souhaité, ces données sont immédiatement évaluées par un médecin ou par un « e-docteur », capable d’identifier des symptômes simples et de décider si une prise de contact directe s’impose ou non.

Aux yeux des organisateurs, la manifestation fut un immense succès. Le temps ne pressant pas pendant ce 14e symposium, nombre de questions ont trouvé réponse et les participants ont réussi à prendre la parole. Inconvénient : Le 14e symposium s’est clos une heure plus tard que prévu.

Marcel Steiner